Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The French REPORTER

The French REPORTER

Passioné de ciné et series TV ? 24/24 et 7/7 retrouvez ici toute l'actu ciné et TV. Souriez, vous serez informés !


Critique : "Dredd".

Publié par lacritiquedugeek sur 1 Mars 2013, 09:24am

Catégories : #Critiques Films

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/82/07/22/20365395.jpg

parent 12

Critique :

Adapté en 1995 au cinéma , le personnage de Judge Dredd tiré d'un comic-book n'avait pas eu droit a un nouvelle chance au cinéma après ce qui fut considéré comme un gros nanar avec Sylvester Stallone dans le rôle titre. Et c'est pourtant ce ce début d'année 2013 que "Dredd" voit le jour dans nos contrés. "Dredd" ou une nouvelle adaptation du comic-book avec Karl Urban sous le casque du juge Dredd. Tourné entre novembre 2010 et mars 2011, le film a eu du mal a arriver jusqu'à nous puisqu'il a subit quelques accidents de parcours. Toutefois, "Dredd" est enfin parvenu jusqu'à nous et ce malgré le bide qu'il a fait au box-office américain (). Alors ce "Dredd", adaptation réussie du comic-book ou gros nanar identique a son prédécesseur ? Réponse dans ma critique...

Tout d'abord je tient a dire que je n'ai pas vu "Judge Dredd" avec Sylvester Stallone, je ne vais donc pas comparer les deux films. Cependant, "Dredd" a de nombreux points commun avec un très bon film sorti l'année dernière, "The Raid". En effet puisque les deux films suivent des agents des forces de l'ordre qui sont coincés dans un buildings (une "cité" dans le cas de "Dredd", une énorme "cité") et qui vont devoir faire face a des cartels armés jusqu'au dents. Et si le "Raid " de Gareth Evans était très bien foutue, je dois avouer que ce "Dredd" ne s'en sort pas mal non plus...

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/52/11/20180911.jpg

Le scénario d'abord, qui nous plonge dans une Amérique post-apocalyptique ou le maintient de l'ordre est sous la responsabilité des "Juges", comme on nous l'explique lors de la séquence d'ouverture du film qui laisse entrevoir la grande agglomération de Mega City One avec ces buildings a pertes de vues (des décors comparables à ceux de "District 9" ou du très récent "Total Recall"). Et le film démarre en trombe avec une première séquence d'action qui annonce la couleur (ralentis, action, hémoglobine, sont les maître mots du film).

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/52/11/20329105.jpg

Alex Garland, producteur et scénariste du film () fait en sorte avec son scénario que le film ne perde pas une minute et après seulement un quart d'heure de film presque tous les personnages principaux sont présentés et l'intrigue commence réellement. D'un coté on a l'impitoyable Juge Dredd incarné par l'implacable Karl Urban (déjà au casting de "Star Trek" et des "Chroniques de Riddick". Trop de SF tue la SF ? La preuve que non !) qui incarne a merveille ce Juge charismatique et parfois froid qu'on croirait presque inhumain, lâchant des punchlines à tout va ("I am the Law", "Judgment time", "The sentence is death"). A ses cotés on retrouve la séduisante Olivia Thribly, une recrue qui possède des pouvoirs psychique et surtout bien plus émotive que le Juge Dredd. Une astucieuse façon trouvé par le scénariste de contrebalancer la froideur de Dredd. En face, Lena Headley prête ses traits à Ma-Ma, la méchante du film, qui malgré son maquillage et ses balafres peine à se mesurer au charisme de Dredd. On a également été déçu par le duel final entre le Juge Dredd (Karl Urban) et Ma-Ma (Lena Headley) qu'on aurait cru plus intense.

"Dredd" c'est aussi un aspect esthétique très soigné. Entre les décors post-apocalyptique qui font penser au très récent "Total Recall" de Len Wiseman et les très beaux ralentis qui nous offrent quelques moments de répits entre quelques scènes d'actions mais aussi des couleurs plus vives et plus joyeuses au beau milieu des couleurs ternes et sombres qui nous sont proposés tout le long du film dans une tour infernal ou la lumière du jour n'a pas sa place.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/82/07/22/20181509.jpg

A noter également le caractère violent du film, qui lors de chaque scène d'action (autant dire pratiquement tout le film !) orchestre des executions assez explicites ou le sang coulera a flots. "Dredd" peut également compter sur Paul Leonard-Lorgan auteur d'une bande originale efficace et majoritairement éléctro qui rythmera a merveille chacune des scènes d'actions du film.

Au final, "Dredd" c'est un film avec un scénario efficace (Dredd et la nouvelle recrue enfermée dans une tour face a un cartel armé jusqu'à dents, sa ressemble beaucoup a "The Raid" et c'est presque aussi efficace que "The Raid"), un Juge charismatique (Karl Urban, imperturbable), un méchant un peu foiré (Lena Headley qui joue bien la femme forte mais assez pour se mesurer au charismatique Juge Dredd ?), des décors et une photographie très réussies, et une bande originale qui colle parfaitement à l'action du film. En clair, une belle adaptation du comic-book, toutefois à ne pas mettre entre toutes les mains a cause de son caractère violent. On vous aurait bien dit "vivement la suite" mais vu le bide qu'a fait le film au box-office mondial (a ce jour 31 millions de dollars de recettes dans le monde pour un budget de 50 millions de dollars, aie), on craint qu'elle ne soit corrompue...

7/10 : Visuellement très beau, ce reboot remplis son cahier des charges. Toutefois a ne pas mettre entre toutes les mains...

Voir la fiche film Allociné.

Commenter cet article

nicos31 28/03/2013 15:01

une très bonne adaptation qui aurait mérité d'être exploiter au cinéma.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents