Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The French REPORTER

The French REPORTER

Passioné de ciné et series TV ? 24/24 et 7/7 retrouvez ici toute l'actu ciné et TV. Souriez, vous serez informés !


Critique en avant-première : "Django Unchained".

Publié par lacritiquedugeek sur 15 Janvier 2013, 09:00am

Catégories : #Critiques Films

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/08/59/20366454.jpg

parent 12-copie-1

Critique :

Trois ans après l'exceptionnel "Inglorious Basterds", le nouveau film de Quentin Tarantino était très attendu, d'autant plus que le cinéaste a choisi de réaliser pour le première fois dans sa carrière un western, genre qu'il affectionne et auquel il a fait référence tout le long de sa carrière. Et pour ce faire, le réalisateur s'entoure d'un casting en béton (Jamie Foxx, Christoph Waltz, Samuel Lee. Jackson, Leonardo Dicaprio, Kerry Washington,...) et d'un sujet plutôt sensible : l'esclavage des noirs a l'aube de la guerre de sécession aux États-Unis. Alors, l'attente autour de ce "Django Unchained" était-elle justifiée ? Réponse dans ma critique...

C'était l'une de mes attentes de cette année 2013, et au final j'ai découvert peut être le meilleur film de Quentin Tarantino a ce jour. De la première scène au dernier plan Tarantino a tout bon et il nous offre une comédie humaine irrésistible et satyrique, un très beau moment de cinéma. Et cette réussite, le réalisateur la doit surtout a une distribution sans faille.

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/84/19/54/20121998.jpg

La première scène (et sûrement l'une des meilleures), nous présente au beau milieu de cette forêt en pleine nuit noire le personnage excentrique mais pas moins sympathique de Christopher Wlatz. L'acteur découvert par Tarantino avec "Inglorious Basterds" prouve son talent avec cette prestation pas loin de celle qu'il offrait dans "Inglorious Basterds" (d'ailleurs la réussite du film teint en partie de la prestation de l'acteur, sachez le !). Jamie Foxx complète le duo avec l'acteur en prêtant ses traits a ce Django qui transpire la liberté et la vengeance. En face on retrouve un Leonardo Dicaprio impeccable dans le rôle de ce méchant crédule et impitoyable qu'on aime détester. Le clou du spectacle, Samuel Lee Jackson parfait en éclopé, méconnaissable et très drôle.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/84/19/54/20376347.jpg

"Django Unchained" nous emmène donc a travers l'Amérique du nord un peu avant la Guerre de Session, une façon pour Tarantino de nous présenter de magnifiques paysages vers lesquels avancent Christoph Waltz et Jamie Foxx a cheval. Le scénario, parfois un peu tiré par les cheveux, nous emmènera aux cotés de Django (Foxx) et du Dr. Shultz dans leurs aventures. Mais ce scénario dénonce aussi et surtout une époque, une époque sauvage ou les noirs étaient traités comme du bétail. Mais si le scénario marche aussi bien, c'est très certainement grâce a ses personnages, très consistants, qui donnent sens à chaque scène (la répartie et l'excentricité du Dr.Shultz, la rage et la malice de Django,...). Même si on est pas dans la même époque, on est pas loin d' "Inglorious Basterds". Les méchants esclavagistes américains remplacent les méchants nazis et les esclaves noirs remplacent les juifs. Et le thème est bien sur le même, la vengeance.

Mais "Django Unchained" fait plus que dénoncer cette période d'esclavage, le film narre une belle histoire d'amitié entre ces deux hommes qui n'auraient jamais du être amis. Outre le thème principal qui est l'esclavage, Tarantino nous conte ici une belle histoire d'amitié avec ce duo parfaitement complémentaire. Christoph Waltz et Jamie Foxx composent donc un parfait duo, qui oscille entre l'humour et l'émotion.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/84/19/54/20343754.jpg

Quentin Tarantino a encore fait du très bon travail. La mise en scène et la photographie sont impeccables. Je n'ai pas vu passer les 2H44 du film. Et pour cause, Tarantino a découpé son film en trois grandes parties (la formation du duo Django/Dr.Shultz, la formation de Django en chasseur de primes par le Dr.Shultz, et la rencontre de Calvin Candie et la découverte de Candieland) de telle sorte qu'on ne s'ennuie jamais et qu'au contraire on se passionne pour cette histoire d'amitié et de vengeance. 

En bref, Quentin Tarantino signe là l'un des meilleurs western que j'ai vu depuis un bon bout de temps. Christoph Waltz et Jamie Foxx brillent au coeur de cette fresque un peu loufoque ou le sang jaillit ou le duo passe. Une bande-originale impeccable (qui ira même jusqu'à mélanger musique classique avec rap lors d'une scène, tout simplement jouissif !), une distribution parfaite (Waltz et Foxx l'un des meilleurs duo jamais vu chez un Tarantino !), des décors époustouflants, un scénario qui assure son lot d'action, et bien sur quelques petits effets made in Tarantino (ralentis, zoom accéléré, on reconnaît bien la le style de QT). Voici les ingrédients qui font de ce "Django Unchained" un film a part, et certainement le meilleur de Tarantino a ce jour (QT signe d'ailleurs un savoureux caméo dans son film). De la première scène ou le Dr.Schultz rencontre Django au final sanglant, explosif et assez inattendu, ce "Django Unchained" a tout bon, du début a la fin.


 

9/10 : Plus qu'un western spaghetti, une véritable comédie humaine. Le meilleur film de Quentin Tarantino à ce jour, a ne surtout pas rater !

Voir la fiche film Allociné.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents