Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The French REPORTER

The French REPORTER

Passioné de ciné et series TV ? 24/24 et 7/7 retrouvez ici toute l'actu ciné et TV. Souriez, vous serez informés !


Critique : Interstellar

Publié par lacritiquedugeek sur 11 Décembre 2014, 01:33am

Critique : Interstellar
Critique : Interstellar

Il a fait s'affronter Hugh Jackman et Christian Bale a coup de tours de magie dans l'excellent Le Prestige, fait de Leonardo DiCaprio un rêveur éveillé dans le désormais culte Inception, et pour finir il a redoré le blason de Bruce Wayne avec l'impressionnante trilogie Dark Knight. On parle ici évidemment de Christopher Nolan, tour a tour considéré comme un magicien dans son art, un rêveur et pour certains fans un super-héro. 46 ans après l'Odyssée de l'Espace de Kubrick, Christopher Nolan reprend Interstellar, un projet d'abord rattaché à Steven Spielberg, qui donne dans la science-fiction et raconte comment des explorateurs vont repousser les limites humaines au cours d'un voyage interstellaire. Un projet aux faux airs de Prometheus et qu'on dit a mi-chemin entre Gravity et l'Odyssée de l'Espace de Kubrick. Incomparable a Prometheus, Interstellar écrase clairement Gravity et se met au niveau de l'Odyssée de l'Espace. Explications.

Narrativement très solide, Christopher Nolan réussit d'abord la prouesse de nous retenir prés de trois heures dans une salle sans qu'on s'emmerde. Un exploit certainement du au scénario, a la fois très complexe, parfois meme brouillon, mais surtout très surprenant. On nous emmène aux cotés de Cooper, cet explorateur contraint a quitter sa famille pour un voyage interstellaire. Jusqu'ici tout va bien. Mais Christopher Nolan, qui on le sait prend un malin plaisir a compliquer tout ce qui bouge (il a déjà fait le coup avec une "simple" toupie dans Inception !), ajoute au bout de trois quart d'heure de film un problème très simple qui complexifie drastiquement la narration et qui, on le comprendra plus tard, sera l'un des nerfs de ce scénario : le temps. Le scénario nous emmène donc au coeur de ce voyage interstellaire avec ses points négatifs et positifs. D'abord, on regrettera le manque cruel de scènes d'actions. On a connu Nolan moins avare en scènes spectaculaires, et on s'attendait peut être a un peu plus d'action dans l'espace. A mi-chemin entre la notion de temps et la théorie de la relativité, Interstellar explore notamment d'autre thématiques comme la relation parents/enfants qui ajoute de l'émotion et offre quelques passages poignants au film. Seul bémol, on devine un peu avant le twist la fin du film. Pour certains non, mais pour nous c'était évident. Meme si le twist reste clairement impossible a deviner, la fin un peu moins. Malgré tout, comme a son habitude, Christopher Nolan vous donnera avec Interstellar plus de questions que de réponses.

​Mais le plus gros atout du film restera définitivement Matthew McConaughey, impeccable en tout point tant en explorateur qu'en père de famille. L'acteur porte véritablement le film sur ses épaules, sur terre comme dans l'espace. Seul second role notable, Jessica Chastain est aussi impeccable dans la peau de Murphy.

Prenant, émouvant, vertigineux, les adjectifs ne manquent pas pour désigner ce nouveau film de Christopher Nolan. Ce n'est pas la claque attendue, pas d'héroïsme à la Dark Knight, ni meme de fin géniale comme dans Inception. En revanche, Interstellar nous retourne le cerveau en nous plongeant pendant moins de trois heures dans une autre galaxie, une galaxie encore inexploré et sublimé par une excellente bande son signé Hans Zimmer. Oui, Interstellar nous a laissé sur le cul mais non ca n'a pas été la claque espéré . Christopher Nolan a prouvé, si il le fallait, qu'il maitrisait l'art de la science fiction à merveille. Interstellar meilleur que l'Odyssée de l'Espace ? A vous d'en juger. Mais ce qui est sur, c'est que comme après le film de Kubrick, il va s'en passer du temps avant qu'un cinéaste n'ose remettre les pieds dans l'espace. Un petit pas pour Nolan, un grand pas pour la science-fiction.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents