Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The French REPORTER

The French REPORTER

Passioné de ciné et series TV ? 24/24 et 7/7 retrouvez ici toute l'actu ciné et TV. Souriez, vous serez informés !


REVIEW - Le Hobbit : La Désolation De Smaug.

Publié par lacritiquedugeek sur 17 Décembre 2013, 09:34am

REVIEW - Le Hobbit : La Désolation De Smaug.
REVIEW - Le Hobbit : La Désolation De Smaug.

En juillet 2012, on apprenait que Le Hobbit serait divisé non pas en deux mais en trois parties. Outre les motivations financières évidentes, Peter Jackson affirmait qu'un troisième film lui permettrait de raconter l'histoire du Hobbit au cinéma dans les règles. Pourquoi pas. Puis vint Le Hobbit : Un Voyage Inattendu, ou une aventure pleine de souffle et d'héroïsme et dont le seul défaut était les quelques longueurs présente ici et là. Vient maintenant Le Hobbit : La Désolation de Smaug, le deuxième film de la trilogie. Un deuxième film, a la surprise générale, plus abouti et plus réussi que le premier.

Le film s'ouvre sur un flashback des plus excitants préfigurant Un Voyage Inattendu, le puzzle s'assemble, l'aventure peut repartir. Par la suite, le film démarre sur les chapeaux de roues en retrouvant Gandalf et sa clique là ou on les avaient laissés. Dés lors, le rythme se densifie et ne faiblit plus : l'audience est prévenue, avec ce second opus Peter Jackson ne fera pas dans la dentelle. Sans citer toutes les grosses séquences d'actions, on retiendra l'effrayant combat avec les araignées (arachnophobes s'abstenir), la jouissive séquence de rafting en tonneau des nains, et bien sur le final au coeur de la montagne avec Smaug.

Comme pour le premier film, Peter Jackson porte grand soin a ses plans et a ses décors, de sorte a ce que l'audience s'émerveille de l'univers qui abrite cette histoire. Ici chaque personnage a sa place et son moment de gloire (ou presque). Le scénario est fluide et on ne voit pas les 2H40 passer.

Mais le moment le plus jouissif restera le final, le face a face entre Bilbo et le dragon Smaug. Ce dragon, ce personnage charismatique, annoncé depuis le premier film comme le joyaux de la trilogie de Peter Jackson. Et le cinéaste ne nous a pas déçu. Tandis que le film atteint son climax dans sa dernière demie-heure, on assiste à la rencontre entre Bilbo, les nains et Smaug. Et j'avoue que j'ai été bluffé par ce dragon issue d'une prouesse technique signé Weta studios (et la voie grave de Benedict Cumberbatch est la cerise sur le gâteau que seul ceux qui tenterons la VOST pourront apprécier).

Un rythme effréné, un scénario fluide, des personnages toujours aussi attachants et drôles, des paysages magnifiques…Bref tout est mis en place dans La Désolation de Smaug pour faire de ce retour en terre du milieu un énorme plaisir. La 3D est utile et très efficace, s'en priver serait dommage. Et comment parler du film sans parler du cliffangher ? "Qu'avons nous faits ?" , une fin aussi jouissive que frustrante. Encore un ans a attendre avant le grand final de cette trilogie. Peter Jackson fera -t-il mieux avec le troisième film ? La barre est haute, mais on lui fait confiance.

10/10 : En bref, vous avez été épaté par le premier Bilbo ? Ce deuxième film va vous mettre une bonne fessé.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents